We are witnessing the birth of something new. In the wake of the brutal and senseless murder of George Floyd in Minneapolis on May 25, the world has said Enough Is Enough, Never Again. Ordinary citizens, young and old, all over the planet are saying that WE CAN’T BREATHE under an antiquated system of inequality and racial injustice.

The disproportionate impact of COVID-19, unemployment, and the loss of businesses on the Black population in recent months is a byproduct of this long history of anti-Black racism. This modern civil rights movement is shining new light on larger systemic issues of racial injustice beyond institutionalized police brutality. The recent mass protests are bringing with them hope for real systemic change.

This time feels different. The demographics of the protests are much more racially diverse than ever before. Have we finally realized that the time is now and that we are the Ones we’ve been waiting for? These protests are an outcry of all people who have been on the receiving end of oppression. BARKA’s work in Burkina Faso has enabled us to witness firsthand the pain and suffering of inequality. The struggle of the Black Lives Matter movement resonates with the oppression, domination and injustices carried out by colonization around the globe over centuries. The image of a knee on the neck is an apt metaphor for the way in which nations like Burkina Faso have been kept down and unable to thrive due to a global economic system that is rigged against them. The relationship of the colonizer to the colonized is all too similar to that of the master to the slave.

Yet the awakening of consciousness, the expression of outrage, the reflection among many whites and the taking of responsibility for the privilege they have benefited from is all cause for hope. We here at BARKA are inspired, fired up, and standing tall with our African-American brothers and sisters in this struggle (the literal meaning of Burkina Faso is the Land of Upright People – those who STAND TALL). This is not a black problem, it is a global problem, and collectively speaking, it is our problem. We know that the well-being of our society as a whole relies on ensuring justice and prosperity for all people.

BARKA’s work in all its iterations has been an attempt to make the world a better and more just place, to help meet basic human rights such as access to clean water, to co-create peace, and to build mutually beneficial relationships of reciprocity between Africa and the United States. We have actively engaged in building the future that is unfolding before our eyes and being the change we wish to see in the world. We thank our supporters for helping to make this possible. It is the incredible grassroots support from all who we have met on this journey that has made these actions a reality and will enable us to keep moving forward in this direction. We invite, encourage and thank you for joining us on this path to advance racial justice and systemic societal change.

In Solidarity,

The Board of Directors of The BARKA Foundation

Traduction française:

Déclaration à l’appui de l’abolition du racisme systémique et Solidarité avec le mouvement Black Lives Matter

Nous assistons à la naissance de quelque chose de nouveau. Dans le sillage du meurtre brutal et insensé de George Floyd à Minneapolis le 25 mai, le monde a dit: Trop c’est Trop, Plus jamais ça. Les citoyens ordinaires, jeunes et vieux, partout sur la planète disent que NOUS NE POUVONS PAS RESPIRER sous un système archaïque d’inégalité et d’injustice raciale.

L’impact disproportionné du COVID-19, le chômage et la perte d’entreprises sur la population noire au cours des derniers mois est un sous-produit de cette longue histoire de racisme anti-noir. Ce mouvement moderne des droits civiques éclaire d’un jour nouveau les problèmes systémiques plus larges de l’injustice raciale au-delà de la brutalité policière institutionnalisée. Les récentes manifestations de masse apportent avec elles l’espoir d’un véritable changement systémique.

Cette fois, c’est différent. La démographie des manifestations est beaucoup plus diversifiée racialement que jamais. Avons-nous finalement réalisé que le moment est venu et que nous sommes ceux que nous attendions? Ces protestations sont un cri de coeur de toutes les personnes qui ont été victimes de l’oppression. Le travail de BARKA au Burkina Faso nous a permis d’être le témoin direct de la douleur et de la souffrance des inégalités. La lutte du mouvement Black Lives Matter résonne avec l’oppression, la domination et les injustices menées par la colonisation à travers le monde au cours des siècles. L’image d’un genou sur le cou est une métaphore appropriée de la manière dont des pays comme le Burkina Faso ont été maintenus à l’écart et incapables de prospérer en raison d’un système économique mondial qui est truqué contre eux. La relation du colonisateur avec le colonisé est beaucoup semblable à celle du maître à l’esclave.

Pourtant, l’éveil de la conscience, l’expression de l’indignation, la réflexion parmi de nombreux Blancs et la prise de responsabilité pour le privilège dont ils ont bénéficié sont tous des motifs d’espoir. Nous ici à BARKA sommes inspirés, enflammés et debout avec nos frères et sœurs afro-américains dans cette lutte (le sens littéral du Burkina Faso est le pays des hommes intègres – ceux qui se tiennent debout). Ce n’est pas un problème noir, c’est un problème mondial et, collectivement, c’est notre problème. Nous savons que le bien-être de notre société dans son ensemble dépend de la garantie de la justice et de la prospérité pour tous.

Le travail de BARKA dans toutes ses itérations a été une tentative de rendre le monde meilleur et plus juste, d’aider à respecter les droits humains fondamentaux tels que l’accès à l’eau potable, de co-créer la paix et de construire des relations de réciprocité mutuellement bénéfiques entre l’Afrique et les États-Unis. Nous nous sommes activement engagés à construire l’avenir qui se déroule sous nos yeux et à être le changement que nous souhaitons voir dans le monde. Nous remercions nos supporters d’avoir contribué à rendre cela possible. C’est le soutien incroyable de tous ceux que nous avons rencontrés au cours de ce voyage qui a fait de ces actions une réalité et nous permettra d’avancer dans cette direction. Nous vous invitons, vous encourageons et vous remercions de vous joindre à nous sur cette voie pour faire progresser la justice raciale et le changement sociétal systémique. 

En solidarité,

Le conseil d’administration de la Fondation BARKA